HomeGroupsTalkZeitgeist
This site uses cookies to deliver our services, improve performance, for analytics, and (if not signed in) for advertising. By using LibraryThing you acknowledge that you have read and understand our Terms of Service and Privacy Policy. Your use of the site and services is subject to these policies and terms.
Hide this

Results from Google Books

Click on a thumbnail to go to Google Books.

Le Machiniste by Anne Secret
Loading...

Le Machiniste

by Anne Secret

MembersReviewsPopularityAverage ratingConversations
113,689,591NoneNone
Recently added byraton-liseur

None.

None
Loading...

Sign up for LibraryThing to find out whether you'll like this book.

No current Talk conversations about this book.

Ça va peut-être paraître bête ou disproportionné. J’ai commencé cette lecture avant les tueries de la semaine dernière et je l’ai fini peu de temps après. Je n’ai pas pu m’empêcher de faire un parallèle, distant, entre cette nouvelle et ces évènements tragiques. Rien ne justifie un attentat, absolument rien et aucune cause.
Cette nouvelle m’a mise mal à l’aise dès le début, en particulier du fait de la disproportion entre la cause défendue et les actions qu’elle entraîne. Impossible pour moi d’éprouver la moindre empathie pour ces personnages, impossible d’arriver à comprendre un tel engrenage, de telles décisions.
Je peux comprendre à quel point voir les traces matérielles des souvenirs peut être difficile. Je suis probablement relativement conservatrice de ce point de vue, mais ce que l’on aime et que l’on voudrait conserver a souvent été construit sur les ruines des souvenirs de quelqu’un d’autre. Le pavillon Baltard est une création récente, Zola nous les a rendues familières avec la grande peinture qu’il en a faite dans Le Ventre de Paris. Qu’ont dit ceux qui ont vu ces premières Halles s’élever dans leur quartier.
Comme tous ceux d’entre nous qui défendent les livres papiers parce que rien ne les remplacera jamais. N’est-ce pas méconnaître le fait que la lecture telle que nous la pratiquons est en réalité une invention relativement récente. Beaucoup d’entre nous, individuellement, ne pourront jamais remplacer un livre papier par un écran d’ordinateur (et si je le fais par commodité de temps en temps, je continue à préférer et de loin le papier, et ma liseuse passe plus de temps remisée sur mes étagères qu’ouverte pour la lecture). D’autres viendront, qui auront d’autres pratiques, et qui se créeront leurs propres nostalgies, sur, ironie du sort, ce qui nous paraît aujourd’hui comme une hérésie moderniste.
Voilà juste une nouvelle pour rien, je dirais, une nouvelle qui aboutit probablement à l’effet inverse à celui escompté, qui est de me faire prendre en grippe cette nostalgie d’un avant qui en arrive à des extrémités peu crédibles et condamnables. Une lecture que je n’ai pas du tout aimée, et que j’aurais peut-être due abandonner avant son terme.
  raton-liseur | Jan 14, 2015 |
no reviews | add a review
You must log in to edit Common Knowledge data.
For more help see the Common Knowledge help page.
Series (with order)
Canonical title
Original title
Alternative titles
Original publication date
People/Characters
Important places
Important events
Related movies
Awards and honors
Epigraph
Dedication
First words
Quotations
Last words
Disambiguation notice
Publisher's editors
Blurbers
Publisher series
Original language

References to this work on external resources.

Wikipedia in English

None

Book description
Haiku summary

No descriptions found.

No library descriptions found.

Quick Links

Popular covers

Rating

Average: No ratings.

Is this you?

Become a LibraryThing Author.

 

About | Contact | Privacy/Terms | Help/FAQs | Blog | Store | APIs | TinyCat | Legacy Libraries | Early Reviewers | Common Knowledge | 127,294,915 books! | Top bar: Always visible