HomeGroupsTalkZeitgeist
This site uses cookies to deliver our services, improve performance, for analytics, and (if not signed in) for advertising. By using LibraryThing you acknowledge that you have read and understand our Terms of Service and Privacy Policy. Your use of the site and services is subject to these policies and terms.
Hide this

Results from Google Books

Click on a thumbnail to go to Google Books.

Midi 1948, suivi de Portrait de Marguerite…
Loading...

Midi 1948, suivi de Portrait de Marguerite Moreno

by Colette

MembersReviewsPopularityAverage ratingConversations
113,689,591NoneNone
Recently added byraton-liseur

None.

None
Loading...

Sign up for LibraryThing to find out whether you'll like this book.

No current Talk conversations about this book.

Il me reste l’avidité. C’est la seule force qui ne se fasse pas humble avec le temps.

Je n’ai jamais été une grande adepte de Colette, Le Blé en herbe et les Claudine n’étant pas trop le genre de littérature qui m’attire. Mais à la faveur d’une émission de radio (l’Heure des Rêveurs, de Zoé Varier, sur France Inter pour ne pas la nommer), je me suis souvenu que Colette, ce sont aussi les chats, et par extension, un regard amoureux et gourmand sur les jardins et les plaisirs simples d’une vie au grand air. J’ai même acheté (mais pas encore lu) La Naissance du jour dans la foulée. Je suis maintenant plus mûre et j’apprécierai peut-être plus ce genre de lectures, en tout cas je sais qu’ je ne suis plus aussi insensible qu’au temps de ma prime jeunesse aux lectures contemplatives.
Ces deux nouvelles lues ensemble confirment qu’il y a bien une partie de Colette que je pourrais bien apprécier dorénavant. Midi 1948, une ample description d’un jardin près de Grasse, avec ses fleurs, sa lumière, ses senteurs bien sûr. Une belle évocation lumineuse en ces jours grisâtres, même pour moi qui ne sais pas toujours apprécier les lumières aveuglantes du Sud de la France. Le Portrait de Marguerite Moreno, par contre, ne présente pour moi pas beaucoup d’intérêt. C’est l’évocation d’une figure du théâtre français de la première moitié du XXème siècle, et à travers elle, une évocation de ce milieu saltimbanque qui commence à voir la femme se libérer. Peut-être intéressant pour qui aime les figures historiques ou le milieu du théâtre, trop loin de mes préoccupations.
En un mot, un petit fagot de deux nouvelles qui me conforte dans l’idée qu’il y a de jolies choses à découvrir dans l’œuvre de Colette, à condition de savoir choisir ses thèmes. Lectures à suivre donc…
  raton-liseur | May 5, 2015 |
no reviews | add a review
You must log in to edit Common Knowledge data.
For more help see the Common Knowledge help page.
Series (with order)
Canonical title
Original title
Alternative titles
Original publication date
People/Characters
Important places
Important events
Related movies
Awards and honors
Epigraph
Dedication
First words
Quotations
Last words
Disambiguation notice
Publisher's editors
Blurbers
Publisher series
Original language

References to this work on external resources.

Wikipedia in English

None

Book description
Haiku summary

No descriptions found.

No library descriptions found.

Quick Links

Popular covers

Rating

Average: No ratings.

Is this you?

Become a LibraryThing Author.

 

About | Contact | Privacy/Terms | Help/FAQs | Blog | Store | APIs | TinyCat | Legacy Libraries | Early Reviewers | Common Knowledge | 127,311,668 books! | Top bar: Always visible