HomeGroupsTalkZeitgeist
This site uses cookies to deliver our services, improve performance, for analytics, and (if not signed in) for advertising. By using LibraryThing you acknowledge that you have read and understand our Terms of Service and Privacy Policy. Your use of the site and services is subject to these policies and terms.
Hide this

Results from Google Books

Click on a thumbnail to go to Google Books.

Les Mouches by Jean Paul Sartre
Loading...

Les Mouches (1942)

by Jean Paul Sartre

MembersReviewsPopularityAverage ratingMentions
901200,367 (3.72)4
Member:hemlokgang
Title:Les Mouches
Authors:Jean Paul Sartre
Info:GALLIMARD FRENCH (no date), Paperback
Collections:Your library
Rating:*****
Tags:En Francais, Drama, France

Work details

The Flies by Jean-Paul Sartre (1942)

  1. 00
    Antigone by Jean Anouilh (raton-liseur)
    raton-liseur: Deux réécritures de mythes grecs, écrites dans le même contexte, celui de l'Occupation pendant la 2nde guerre mondiale. Liberté, choix, responsabilité sont les notions évoquées dans ces deux pièces marquantes.
Loading...

Sign up for LibraryThing to find out whether you'll like this book.

No current Talk conversations about this book.

» See also 4 mentions

Jupiter – Pauvres gens ! Tu vas leur faire cadeau de la solitude et de la honte, tu vas arracher les étoffes dont je les avais couverts, et tu leur montreras soudain leur existence, leur obscène et fade existence, qui leur est donnée pour rien.
Oreste – Pourquoi leur refuserais-je le désespoir qui est en moi, puisque c’est leur lot ?
Jupiter – Qu’en feront-ils ?
Oreste – Ce qu’ils voudront : ils sont libres, et la vie humaine commence de l’autre côté du désespoir.

(p. 238, Scène 2, Acte 3).

Je ne connaissais rien de cette pièce de théâtre avant d’en commencer la lecture, et j’ai été surprise, en voyant la distribution des personnages d’y découvrir Oreste, Electre et Clytemnestre. Les mouches n’est donc autre que la réécriture de cet épisode de la mythologie grecque où Oreste, pour venger le meurtre de son père, tue le nouveau roi d’Argos et sa propre mère, devenant d’un même coup d’épée justicier et matricide.

Si la pièce met du temps à se mettre en place et que les tergiversations d’Oreste au cours du premier acte m’ont un peu lassée, le propos gagne en intensité dans le second acte et, surtout, dans la joute verbale entre Oreste et Jupiter une fois le crime commis.
Cette pièce est bien-sûr sur la liberté de l’individu. Jupiter, et avec lui toute religion, est largement mis à mal par un Oreste transpercé par la réalisation de sa liberté. Et c’est une pièce sur le remords, les mouches en étant la vivante métaphore. Si la partie sur le remords ne m’a pas tout à fait convaincu, même si la réaction d’Electre, dépassée par son crime et par la réalisation de ce qu’elle a fait et le contraste qu’elle incarne face â Oreste est bien amené, la vision de la liberté que donne cette pièce semble déjà un résumé des positions existentialistes de Sartre.
Oreste, exilé pour échapper à la mort auquel le régicide Egisthe voulait le vouer, a reçu une éducation sans entrave. Mais cette liberté est difficile à porter, elle est légère, tellement légère qu’Oreste ne semble pas toucher terre et survoler sa vie et ce monde. C’est son acte radical qui l’ancre dans le monde et le met sur son chemin à lui et à nul autre. En bon Sartrien, Oreste nous dit que l’action est indispensable, et surtout une action en accord avec ses principes. « Mais que m’importe : je suis libre. Par-delà l’angoisse et les souvenirs. Libre. Et d’accord avec moi. » clame-t-il à sa sœur qui elle est rongée par le remords (p. 224, Scène 1, Acte 3). Oreste se révèle certes fort, au-dessus des Dieux, inflexible, mais peut-être amoral aussi, et c’est là qu’il me semble que le système de pensée de Sartre a ses limites, mais c’est une autre histoire.

Enfin, je ne peux m’empêcher de revenir sur le contexte historique, puisque cette pièce a été créée en 1943, au Théâtre de la Cité dans un Paris occupé. Pourtant, je n’ai pu y voir l’appel à la résistance que certains veulent y lire. Il est certes question d’engagement (et cet engagement semble pouvoir être légitime jusque dans l’assassinat), mais rien, absolument rien, ne me fait penser à la Resistance, que Sartre a d’ailleurs bien peu défendu. J’ai vu dans cette pièce un message beaucoup plus large, et certainement pas l’acte d’un Sartre politiquement engagé. Cela perme certes à cette pièce de conserver tout son intérêt au-delà de l’époque qui l’a vue naître ce qui doit être mis au crédit de Sartre l’auteur, mais cela fait me semble-t-il un argument de moins pour les défenseurs de Sartre l’homme.
Je n’ai pu cependant m’empêcher de penser à l’Antigone d’Anouilh, qui, je l’ai découvert, a été créée à peine six mois plus tard, en février 1944 au Théâtre de l’Atelier. Le même procédé de la réécriture d’un mythe est utilisé, avec ici un message de liberté de penser et de nécessité d’agir contre un ordre jugé injuste, même si la lutte est perdue d’avance, bien plus clair. Antigone m’a semblé une pièce beaucoup plus forte que Les Mouches, qui happe du début à la fin et ébranle profondément le lecteur, une des rares pièces que je relis avec plaisir et que j’espère vraiment pouvoir voir un jour. Les Mouches, au début plus lent même si le troisième acte dédommage le lecteur pour cette faiblesse, est aussi une lecture qui donne à réfléchir et qui, même si elle n’emporte pas tout à fait mon adhésion, me fait penser que, décidemment, j’aime le Sartre de ses premiers écrits, qu’il y a une vision de la vie dans laquelle puiser, et je ne manquerais pas, dans la salle d’un théâtre ou dans les pages d’en livre de venir à nouveau m’y abreuver.
  raton-liseur | Jun 15, 2013 |
no reviews | add a review

» Add other authors (11 possible)

Author nameRoleType of authorWork?Status
Jean-Paul Sartreprimary authorall editionscalculated
Gilbert, StuartTranslatorsecondary authorsome editionsconfirmed
Johnson, EyvindTranslatorsecondary authorsome editionsconfirmed
You must log in to edit Common Knowledge data.
For more help see the Common Knowledge help page.
Series (with order)
Canonical title
Original title
Information from the Swedish Common Knowledge. Edit to localize it to your language.
Alternative titles
Original publication date
People/Characters
Important places
Information from the Dutch Common Knowledge. Edit to localize it to your language.
Important events
Related movies
Awards and honors
Epigraph
Dedication
First words
Quotations
Last words
Disambiguation notice
Publisher's editors
Blurbers
Publisher series
Original language
Canonical DDC/MDS

References to this work on external resources.

Wikipedia in English

None

Book description
Haiku summary

No descriptions found.

No library descriptions found.

Quick Links

Popular covers

Rating

Average: (3.72)
0.5
1
1.5
2 2
2.5
3 4
3.5 1
4 4
4.5 2
5 3

Is this you?

Become a LibraryThing Author.

 

About | Contact | Privacy/Terms | Help/FAQs | Blog | Store | APIs | TinyCat | Legacy Libraries | Early Reviewers | Common Knowledge | 135,552,080 books! | Top bar: Always visible