HomeGroupsTalkZeitgeist
This site uses cookies to deliver our services, improve performance, for analytics, and (if not signed in) for advertising. By using LibraryThing you acknowledge that you have read and understand our Terms of Service and Privacy Policy. Your use of the site and services is subject to these policies and terms.
Hide this

Results from Google Books

Click on a thumbnail to go to Google Books.

The Silences of Hammerstein by Hans Magnus…
Loading...

The Silences of Hammerstein (2008)

by Hans Magnus Enzensberger

Other authors: See the other authors section.

MembersReviewsPopularityAverage ratingMentions
150479,725 (3.65)1
None
Loading...

Sign up for LibraryThing to find out whether you'll like this book.

No current Talk conversations about this book.

» See also 1 mention

French (2)  Dutch (1)  Spanish (1)  All (4)
Showing 4 of 4
Este magnífico libro aborda el periodo más funesto de la historia alemana centrándose en la excepcional figura del barón Kurt von Hamerstein, el general que en 1930 asumió el mando del ejército y se retiró después de que, en 1933, Hitler revelara sus planes en una reunión secreta. Firme opositor del nacionalismo, Hammerstein fue testigo insobornable de su época y de la decadencia de su clase social, la nobleza militar alemana. Obra compleja pero muy buena. ( )
  pedrolopez | Mar 17, 2014 |
encore une traduction exécrable du titre.
"Eigensinn" ne devrait pas se traduire ici par intransigeance, qui prête à confusion : certes Hammerstein ne transige pas avec sa manière de voir, ou celle de sa classe, l'aristocratie. Les Hammerstein sont anticonformistes, ils vivent selon leurs idées, voire idéologie pour certaines des filles.
Hammerstein était un général allemand, aristocrate donc, et désargenté, à la tête d'une armée qui n'existait en principe plus depuis le traité de Versailles. Avec lui et ses proches on traverse les années de la montée du national-socialisme, la fin de la république de Weimar, une Allemagne qui ne sait pas se positionner entre Est et Ouest, et qui laissera Hitler prendre le pouvoir.

Alors non, Hammerstein est tout sauf intransigeant, il a une vision brillante de la situation, il est fin stratège, mais déteste les conflits, n'aime que la chasse ... et laisse faire.

Un livre passionnant sur une période riche et décisive. ( )
  domguyane | Jul 7, 2012 |
Se lit comme un roman, remarquable pour un livre d'histoire. Ezensberger est un essayiste brillant et original, ce qu'on pourait aussi dire de la famille von Hammerstein, le père chef d'Etat major de l'armée allemande, conservateur, réputé pour son intelligence et sa lucidité politique, fermement antinazi, des filles philosémites et parfois agents communistes, tout cela sur fond de montée du nazisme, triomphe dudit, purges staliniennes, noblesse noble & désargentée, résistance au nazisme. Un tour de force historico-littéraire qui a enchanté la critique et moi-même. ( )
  lerne | Jan 8, 2012 |
" Desondanks heb ik - zij het zeer laat, wellicht te laat, omdat veel getuigen niet meer in leven zijn - besloten de zaak nog eens grondig uit te zoeken. Dat lijkt me alleen al nodig omdat in de geschiedenis van de familie Hammerstein alle beslissende motieven en tegenstrijdigheden van de Duitse rampjaren op microniveau terug te vinden en te reconstrueren zijn: van Hitlers greep naar de totale macht tot aan de verwarring tussen Oost en West, van de ondergang van de Republiek van Weimar tot het falen van het verzet, en van de aantrekkingskracht van de communistische utopie tot het einde van de Koude Oorlog." (post-scriptum - Hans Magnus Enzensberger - pagina 286.).

Originele biografie over de familie von Hammerstein die geleidelijk versplinterd werd door het raderwerk van politiek-ideologische antagonieën sedert de jaren dertig van vorige eeuw. De postume, dus fictieve conversaties tussen de onderzoekende auteur (H.M.E.) en de vele protagonisten in dit verhaal scherpen de dramatische draagkracht van dit document verder aan en verlenen de verhaallijn een artistieke glans. ( )
  zerkalo | Apr 19, 2010 |
Showing 4 of 4
Hammerstein ou l'intransigeance : « Une histoire allemande »
« La peur n'est pas une vision du monde. » C'est par ces mots qu'en 1933, Kurt von Hammerstein, chef d'état-major général de la Reichswehr, résolut de tourner le dos à l'Allemagne nouvelle, et à Hitler devenu chancelier. Issu d'une très ancienne lignée d'aristocrates prussiens, Hammerstein méprisa profondément l'hystérie funeste où s'engageait son pays. On voulut ignorer son avertissement, et c'est en vain que le général, de complots en dissidences, tenta de freiner le désastre. Jusqu'à sa mort en 1943, Hammerstein aura préservé son indépendance, raidi dans une intransigeance devenue héroïque. Ses sept enfants eurent eux aussi des destins singuliers, prenant parti, au fil de rencontres inattendues, pour la résistance intérieure.
Le livre du grand écrivain allemand Hans Magnus Enzensberger n'est une biographie qu'en apparence. Car il s'agit d' « une histoire allemande », un récit tissant par mille moyens divers les destins individuels et le devenir collectif. Modeste devant la science historique, Enzensberger a choisi la liberté du narrateur : « même en dérapant à l'écart des faits, on peut fort bien parvenir à des vues justes». Et lorsqu'il dialogue avec les morts, Enzensberger, en véritable sorcier, invoque les esprits.
A travers la multitude de ces vies qui se croisent, s'éveille le fantôme de la catastrophe allemande, révélant la décomposition de la république de Weimar, le passage de la vieille Prusse à l'ordre nouveau, la sournoise complicité de l'Allemagne avec l'Union soviétique, l'échec de la résistance, la folle association de l'idéologie la plus fanatique et du cynisme le plus froid.
C'est parce qu'il a un sens aigu de ce qu'est un destin qu'Enzensberger nous offre ici un grand livre.
Romancier, poète, essayiste, Hans Magnus Enzensberger, né en Bavière en 1929, est l'un des plus fins analystes de l'époque contemporaine. La publication du Perdant radical (Éditions Gallimard, 2006) a suscité la polémique en Allemagne.
added by Ambroise7021 | editNRF - Gallimard (May 14, 2012)
 
The book is artfully constructed but the virtues so apparent when Enzensberger writes in short form have not carried over to this longer work. . . . He shows the Hammersteins much more respect than he does his readers.
added by NeueWelle | editLondon Review of Books, David Blackbourn (pay site) (Mar 25, 2010)
 
Tenant à la fois de l’essai historique, du roman familial, de la réflexion sociologico-politique, du questionnement philosophique et de la souveraine liberté littéraire, voilà un livre fort, profond, magnifique.
 
A virtuoso combination of research, reportage and imagination, as good an introduction as any to the Weimar Republic, impossible to put down.
added by NeueWelle | editThe Guardian, Eric Hobsbawm (Nov 22, 2009)
 
[Enzensberger] is clearly fascinated by the incontestably idiosyncratic, the intimidatingly defiant personality of Kurt Freiherr von Hammerstein-Equord (1878-1943). And from the very first line, this fascination infects the reader, who is swept vertiginously into the totalitarian historical maelstrom of the last century.
 

» Add other authors (6 possible)

Author nameRoleType of authorWork?Status
Hans Magnus Enzensbergerprimary authorall editionscalculated
Chalmers, MartinTranslatorsecondary authorsome editionsconfirmed
Book description
Haiku summary

No descriptions found.

No library descriptions found.

Quick Links

Popular covers

Rating

Average: (3.65)
0.5
1
1.5
2 5
2.5
3 6
3.5 5
4 9
4.5 2
5 6

Is this you?

Become a LibraryThing Author.

 

About | Contact | Privacy/Terms | Help/FAQs | Blog | Store | APIs | TinyCat | Legacy Libraries | Early Reviewers | Common Knowledge | 127,168,569 books! | Top bar: Always visible