HomeGroupsTalkZeitgeist
Hide this

Results from Google Books

Click on a thumbnail to go to Google Books.

L'Arcane des épées, tome 1 : La Ligue du…
Loading...

L'Arcane des épées, tome 1 : La Ligue du parchemin - Le Trône du dragon

by Tad Williams

MembersReviewsPopularityAverage ratingConversations
502233,859 (3.89)None

None.

None
Loading...

Sign up for LibraryThing to find out whether you'll like this book.

No current Talk conversations about this book.

Showing 2 of 2
« Le trône du dragon » de Tad Williams, qui s’intègre dans une saga qui semble longue de 8 tomes. A peine lues les 10 premières pages, je suis allé me lamenter me plaignant de tomber sur un énième gamin aux origines mal connues, perdu dans un énième château royal où se trame une énième guerre de succession pendant laquelle un énième fils indigne, conseillé par le Sauron local, montera sur le trône et fera des misères au digne fils, conseillé par l’équivalent de Merlin. Le monde est en danger-et-tout-et-tout et seul pourra le sauver ce candide protagoniste dont le pouvoir grandira en puissance tout au long de la saga. Bref la Belgariade/Assassin Royal 2 le retour… Help !Que je suis méchant, que je suis mauvaise langue !!Certes tout est cousu de fil blanc, certes c’est un énième exercice de style mais pour une fois, je trouve que c’est relativement réussi. En fait même le mot « relativement » est de trop. Je suis toujours à me plaindre de mondes vides, de personnages creux ou peu originaux ou pire encore ce cliché que je vomis désormais, celui du candide qui entame une longue quête d’initiation et dans lequel le lecteur est sommé de s’identifier. Quête au bout de laquelle le lecteur et le protagoniste, exaltés, le souffle court et la larme à l’œil devant les sacrifices faits, brandiront à l’unisson Excalibur au ciel, le pied posé sur le cadavre de je-ne-sais-quel boss de fin de niveau. J’en peux plus de ce schéma usé jusqu’à la corde et je suis écœuré de voir à quel point il est réutilisé et à quel point il peut faire mouche dans le lectorat de la fantasy. A mes yeux, c’est à la fantasy ce que le boys-band est à la musique : du marketing.

Je veux du salarié : quelqu’un qui est dans le récit parce que c’est son boulot (comme dans Deepsix ?).

Je veux de la chute : un roi qui au début a déjà tout et qui crève à la fin de la saga dans le caniveau ignoré de tous (comme dans la saga d’Elric de Melniboné ?). Je veux du pourri : un bon gars qui arrive au bout du scénario en ayant écrasé son prochain (comme dans la Compagnie Noire ?), etc. Ben là, j’ai redouté à chaque page le moment où Simon (le protagoniste) découvrirait des pouvoirs magiques cachés ou une filiation avec le roi défunt. Que pouic ! C’est un blaireau, une pauvre petite chose paumée qui ne comprend rien à ce qui lui arrive et qui préfère prendre le soleil à rêvasser. Il se retrouve embarqué dans cette apocalypse qui se profile à l’horizon et il en chie. Pour l’instant, il ne sert à rien dans l’histoire et c’est ça qu’est bon. Durant ce premier tome, on oscille entre la consternation envers ce branleur et la compréhension quand on se rend compte qu’on était aussi con à son âge et qu’on aurait été tout aussi largué (du moins ça aurait été mon cas ^^). J’adhère totalement.

Accessoirement, Williams ne lésine pas sur les descriptions et ce fut un plaisir de « ressentir » les branches dans la tronche et l’odeur de l’humus de la forêt de Aldheorte alors que j’avais la tête posée sur l’oreiller.

Je clos ce premier tome sur une bonne impression mais j’ai quand même le vague sentiment que Tad Williams ne fait que prendre son temps pour dévoiler les secrets liés à Simon, que finalement ce dernier sauvera le monde alors que je voudrais qu’il continue à n’être qu’un spectateur inutile… Wait and see… ( )
  Chassegnouf | Jan 4, 2014 |
L'Arcanes des Epées constitue ma 2ème réelle incursion dans le domaine de l'Héroic Fantasy, la première quelques années plus tôt s'étant soldée par un semi-échec après que j'ai lachement jeté l'éponge au beau milieu du 2éme tome des aventures d'Elric de Melnibonée. Mais les dragons, chevaliers et autres mages obscurs avaient apparement décidé qu'il n'en avaient pas fini avec ma personne et c'est au détour du rayon librairie d'une grande surface qu'ils me remirent le grapin dessus.
La Ligue du Parchemin : Le Trône du Dragon... Un titre plein de promesse...
Après une première phase de mise en place obligée, je sentis poindre en moi les premiers signes de lassitude, force était de constater qu'il ne se passait pas grand chose d'intéressant dans ce chateau et les turpitudes adolescentes du jeune Simon, le marmiton me laissaient perplexe. Mais je ne pouvais pas abandonner, pas cette fois ou je pouvais dire adieu à jamais aux dragons, fées et magiciens qui m'attiraient tant. Et je tint bon. Je devais plus tard m'apercevoir que ces quelques 200 pages pour le moins indigestes fourmillaient de détails à l'importance capitale pour la suite des événements.
Passé ce cap laborieux, le récit prend alors une toute autre tournure , le rythme s'emballe et il devient très difficile de lacher prise même pour satisfaire des besoins primaires.
Les héros, plutôt simples et frisant même parfois la caricature au début du livre dévelloppent à mesure qu'on avance dans l'hstoire une vraie profondeur et le récit d'abord centré sur Simon s'élargit à d'autres personnages ( Miriamélé, Eolair, Isgrimnur...)au rythme des rencontres et des séparations. L'histoire à l'instar des personnages se dotent d'une réelle trame historiques, Tad Williams puisant pour cela dans les mythologies Nordiques et Celtiques notament. Les rebondissements et les révélations sont légions, et l'aventure est ponctuée de batailles grandioses, de fuites éperdues, de chevauchées héroîques, de complots et de trahisons.
Alors biensûr l'Arcanes des Epées n'est certainement pas le cycle le plus novateur et original qui soit, mais il figure pour moi parmi les plus abouti et les plus plaisant à lire. Autre avantage et non des moindres cette saga est terminée et ne comporte que 8 tomes (c'est déjà pas mal me direz vous, certes mais c'est peu comparé aux pavés que sont le Trône de Fer et la Roue du Temps par exemple).
En conclusion ruez vous sur cette série, vous ne le regretterais pas! ( )
  SolonJhee | May 17, 2007 |
Showing 2 of 2
no reviews | add a review
You must log in to edit Common Knowledge data.
For more help see the Common Knowledge help page.
Series (with order)
Canonical title
Original title
Alternative titles
Original publication date
People/Characters
Important places
Important events
Related movies
Awards and honors
Epigraph
Dedication
First words
Quotations
Last words
Disambiguation notice
For editions (such as Spanish, French) where each of 4 books in Memory, Sorrow and Thorn was published in two parts. This is the 1st part of the 1st book (The Dragonbone Chair), and volume 1 of 8 overall.
Publisher's editors
Blurbers
Publisher series
Original language

References to this work on external resources.

Wikipedia in English

None

Book description
Haiku summary

No descriptions found.

No library descriptions found.

Quick Links

Swap Ebooks Audio
1 wanted

Popular covers

Rating

Average: (3.89)
0.5
1
1.5
2
2.5
3
3.5 4
4 4
4.5
5 1

Is this you?

Become a LibraryThing Author.

 

You are using the new servers! | About | Privacy/Terms | Help/FAQs | Blog | Store | APIs | TinyCat | Legacy Libraries | Early Reviewers | Common Knowledge | 116,939,796 books! | Top bar: Always visible