HomeGroupsTalkZeitgeist
This site uses cookies to deliver our services, improve performance, for analytics, and (if not signed in) for advertising. By using LibraryThing you acknowledge that you have read and understand our Terms of Service and Privacy Policy. Your use of the site and services is subject to these policies and terms.
MembersReviewsPopularityRatingFavorited   Events   
231412,607 (3.77)00

Top members (works)

Member favorites

Members: None

Add to favorites
No events listed. (add an event)
You must log in to edit Common Knowledge data.
For more help see the Common Knowledge help page.
Canonical name
Legal name
Other names
Date of birth
Date of death
Burial location
Gender
Nationality
Country (for map)
Birthplace
Place of death
Places of residence
Education
Occupations
Relationships
Organizations
Awards and honors
Agents
Short biography
Maxence Van der Meersch, de son vrai patronyme Vandermeersch, est un écrivain français né à Roubaix le 4 mai 1907, décédé le 14 janvier 1951 au Touquet où il s'était établi pour soigner sa tuberculose. Maxence, de santé très fragile, appartient au milieu relativement aisé de la petite bourgeoisie, son père étant comptable. Le 27 octobre 1918 il perd sa sœur, Sarah, âgée seulement de 18 ans ; le ménage de ses parents n'y résistera pas. Sa mère Marguerite sombrera dans l'alcoolisme et son père Benjamin mènera une vie jugée dissolue pour l'époque. En 1927, il tombe amoureux de Thérèze Denis, une jeune ouvrière pauvre, avec laquelle il s'installe en concubinage à Wasquehal contre l'avis de son père qui rêvait d'une union autrement prestigieuse. En 1929, de cette union non officielle qu'il ne régularisera qu'en 1934, naîtra sa fille Sarah, prénommée ainsi en souvenir de sa sœur trop tôt disparue. Thérèze sera l'unique amour de sa vie et est la clef essentielle à la compréhension de l'œuvre de Van der Meersch. Avocat de formation, il exercera très peu, préférant le stylo à la robe et se consacrera rapidement exclusivement à l'écriture. Son œuvre empreinte d'humanisme et de son propre vécu est consacrée essentiellement à la vie des gens modestes du Nord, sa région natale. En 1936, il obtint le Prix Goncourt pour L'Empreinte du dieu et le Grand Prix de l'Académie française lui fut décerné en 1943 pour "Corps et âmes", succès international traduit en treize langues. Ce roman est basé sur un grand personnage de la médecine naturelle, le Dr Paul Carton, pour qui il éprouvait une admiration profonde, et l'extraordinaire médecine que celui-ci mit au point. Il expliqua le choix du sujet de ce roman dans un ouvrage quasi introuvable : Pourquoi j'ai écrit corps et âme. Catholique, contrairement à son père Benjamin qui était un athée convaincu, il écrivit également des ouvrages à caractère religieux, notamment une vie du curé d'Ars et une biographie de sainte Thérèse de Lisieux. Auteur qui connut un grand succès de son vivant, il est aujourd'hui presque oublié, cependant son premier roman "La Maison dans la dune" fut adapté au cinéma en 1988 par Michel Mees, avec Tchéky Karyo dans le rôle principal.
Disambiguation notice

Links

Member ratings

Average: (3.77)
0.5
1
1.5
2
2.5 1
3 5
3.5
4 3
4.5 1
5 3

Improve this author

Combine/separate works

Author division

Maxence van der Meersch is currently considered a "single author." If one or more works are by a distinct, homonymous authors, go ahead and split the author.

Includes

Maxence van der Meersch is composed of 13 names. You can examine and separate out names.

Combine with…

 

About | Contact | Privacy/Terms | Help/FAQs | Blog | Store | APIs | TinyCat | Legacy Libraries | Early Reviewers | Common Knowledge | 128,003,892 books! | Top bar: Always visible