HomeGroupsTalkMoreZeitgeist
Search Site
This site uses cookies to deliver our services, improve performance, for analytics, and (if not signed in) for advertising. By using LibraryThing you acknowledge that you have read and understand our Terms of Service and Privacy Policy. Your use of the site and services is subject to these policies and terms.

Results from Google Books

Click on a thumbnail to go to Google Books.

Loading...

Les Enfants Verts : Un conte philosophique et historique

by Olga Tokarczuk

MembersReviewsPopularityAverage ratingConversations
8None2,138,467 (3.25)None
Un conte fantastique pour partir ? la d?couverte de la diff?rence. Au XVIIe si?cle, William Davisson, un botaniste ?cossais, devenu m?decin particulier du roi polonais Jean II Casimir, suit le monarque dans un long voyage entre la Lituanie et l'Ukraine. Esprit scientifique et fin observateur, il ?tudie les rudesses climatiques des confins polonais et les coutumes locales. Un jour, lors d'une halte, les soldats du roi capturent deux enfants. Les deux petits ont un physique inhabituel : outre leur aspect ch?tif, leur peau et leurs cheveux sont l?g?rement verts... Olga Tokarczuk s'interroge sur l'Europe par la voix de son narrateur, un ?tranger pris dans la tourmente de l'Histoire. Per?u comme un danger potentiel, l'autre fait peur. Mais que savons-nous de nos voisins, ceux surtout qui vivent en marge du monde qui nous est proche ? La notion du centre et de la p?riph?rie est-elle la m?me pour tous ? Qu'en est-il aujourd'hui ? Les observations de William Davisson, l'Europ?en ?chou? dans une lointaine Pologne d?chir?e par les guerres, semblent toujours d'actualit?. Une r?flexion subtile et non sans humour autour de la perception de l'autre et du rejet de l'inconnu ! EXTRAIT Pendant que Sa Majest? terminait son petit d?jeuner et attendait de boire ses tisanes, esp?rant am?liorer ainsi son humeur, je m'?tais ?clips? pour aller voir lesdits enfants. J'ordonnai d'abord de leur laver le visage, ensuite seulement je pus les d?tailler de plus pr?s, prenant toutefois garde de ne pas me faire mordre. ? en juger d'apr?s leur taille, ils devaient avoir entre quatre et six ans, mais leur dentition me fit penser qu'ils ?taient plus ?g?s, malgr? leur aspect si fr?le. La fillette ?tait plus grande et plus robuste que le gar?onnet qui, menu et malingre, semblait pourtant bien vif. Mais ce qui me saisit le plus chez eux, c'?tait leur peau. Elle avait une teinte que je n'avais encore jamais vue - entre le vert c?ladon et le vert olive. Les touffes de cheveux emm?l?s qui leur retombaient sur le visage ?taient pourtant claires, mais comme recouvertes d'un d?pt verd?tre, semblable au lichen qui s'empare des pierres et des cailloux. Selon le jeune Opali?ski, les Enfants verts - comme nous les avions appel?s -, ?taient sans doute des victimes de la guerre, nourris dans la for?t par la nature, comme cela se produit parfois, preuve en est l'histoire de Romulus et Remus, les fondateurs de Rome. Le champ d'action de la nature est immense, bien plus grand que celui, somme toute bien modeste, de l'homme. CE QU'EN PENSE LA CRITIQUE Une excellente nouvelle aux allures de conte fantastique, qui n'est pas sans rappeler l'univers de l'Estonien Andrus Kivir?hk. - Librairie Le Bateau livre Un texte ?tonnant qui flrite avec le fantastique, et interroge l'alt?rit?... Un texte qui propose une reflexion sur l'Europe, la mani?re dont elle se dessine et sa capicit? ? se perp?tuer. - Nikola Delescluse, Emission Paludes, Radio Campus ? PROPOS DES AUTEURS Romanci?re et essayiste n?e en 1962 et install?e ? Wroclaw, Olga Tokarczuk est l'auteure la plus r?compens?e et admir?e de sa g?n?ration, laur?ate de nombreux prix (dont le Prix Nik? ?quivalent du Goncourt - pour Les P?r?grins), appr?ci?e autant par la critique que par le public. Margot Carlier est sp?cialiste de litt?rature polonaise, enseignante de langue et de civilisation polonaise ? l'universit? Jules-Verne ? Amiens, conseill?re litt?raire aux ?ditions Actes Sud. Depuis sa rencontre, d?terminante, avec Hanna Krall, elle a traduit pratiquement tous ses livres. En 2009, elle a re?u le Prix Amphi pour la traduction de Gottland de Mariusz Szczygie (Actes Sud).… (more)

No tags

None
Loading...

Sign up for LibraryThing to find out whether you'll like this book.

No current Talk conversations about this book.

No reviews
no reviews | add a review
You must log in to edit Common Knowledge data.
For more help see the Common Knowledge help page.
Canonical title
Original title
Alternative titles
Original publication date
People/Characters
Important places
Important events
Related movies
Epigraph
Dedication
First words
Quotations
Last words
Disambiguation notice
Publisher's editors
Blurbers
Original language
Canonical DDC/MDS
Canonical LCC

References to this work on external resources.

Wikipedia in English

None

Un conte fantastique pour partir ? la d?couverte de la diff?rence. Au XVIIe si?cle, William Davisson, un botaniste ?cossais, devenu m?decin particulier du roi polonais Jean II Casimir, suit le monarque dans un long voyage entre la Lituanie et l'Ukraine. Esprit scientifique et fin observateur, il ?tudie les rudesses climatiques des confins polonais et les coutumes locales. Un jour, lors d'une halte, les soldats du roi capturent deux enfants. Les deux petits ont un physique inhabituel : outre leur aspect ch?tif, leur peau et leurs cheveux sont l?g?rement verts... Olga Tokarczuk s'interroge sur l'Europe par la voix de son narrateur, un ?tranger pris dans la tourmente de l'Histoire. Per?u comme un danger potentiel, l'autre fait peur. Mais que savons-nous de nos voisins, ceux surtout qui vivent en marge du monde qui nous est proche ? La notion du centre et de la p?riph?rie est-elle la m?me pour tous ? Qu'en est-il aujourd'hui ? Les observations de William Davisson, l'Europ?en ?chou? dans une lointaine Pologne d?chir?e par les guerres, semblent toujours d'actualit?. Une r?flexion subtile et non sans humour autour de la perception de l'autre et du rejet de l'inconnu ! EXTRAIT Pendant que Sa Majest? terminait son petit d?jeuner et attendait de boire ses tisanes, esp?rant am?liorer ainsi son humeur, je m'?tais ?clips? pour aller voir lesdits enfants. J'ordonnai d'abord de leur laver le visage, ensuite seulement je pus les d?tailler de plus pr?s, prenant toutefois garde de ne pas me faire mordre. ? en juger d'apr?s leur taille, ils devaient avoir entre quatre et six ans, mais leur dentition me fit penser qu'ils ?taient plus ?g?s, malgr? leur aspect si fr?le. La fillette ?tait plus grande et plus robuste que le gar?onnet qui, menu et malingre, semblait pourtant bien vif. Mais ce qui me saisit le plus chez eux, c'?tait leur peau. Elle avait une teinte que je n'avais encore jamais vue - entre le vert c?ladon et le vert olive. Les touffes de cheveux emm?l?s qui leur retombaient sur le visage ?taient pourtant claires, mais comme recouvertes d'un d?pt verd?tre, semblable au lichen qui s'empare des pierres et des cailloux. Selon le jeune Opali?ski, les Enfants verts - comme nous les avions appel?s -, ?taient sans doute des victimes de la guerre, nourris dans la for?t par la nature, comme cela se produit parfois, preuve en est l'histoire de Romulus et Remus, les fondateurs de Rome. Le champ d'action de la nature est immense, bien plus grand que celui, somme toute bien modeste, de l'homme. CE QU'EN PENSE LA CRITIQUE Une excellente nouvelle aux allures de conte fantastique, qui n'est pas sans rappeler l'univers de l'Estonien Andrus Kivir?hk. - Librairie Le Bateau livre Un texte ?tonnant qui flrite avec le fantastique, et interroge l'alt?rit?... Un texte qui propose une reflexion sur l'Europe, la mani?re dont elle se dessine et sa capicit? ? se perp?tuer. - Nikola Delescluse, Emission Paludes, Radio Campus ? PROPOS DES AUTEURS Romanci?re et essayiste n?e en 1962 et install?e ? Wroclaw, Olga Tokarczuk est l'auteure la plus r?compens?e et admir?e de sa g?n?ration, laur?ate de nombreux prix (dont le Prix Nik? ?quivalent du Goncourt - pour Les P?r?grins), appr?ci?e autant par la critique que par le public. Margot Carlier est sp?cialiste de litt?rature polonaise, enseignante de langue et de civilisation polonaise ? l'universit? Jules-Verne ? Amiens, conseill?re litt?raire aux ?ditions Actes Sud. Depuis sa rencontre, d?terminante, avec Hanna Krall, elle a traduit pratiquement tous ses livres. En 2009, elle a re?u le Prix Amphi pour la traduction de Gottland de Mariusz Szczygie (Actes Sud).

No library descriptions found.

Book description
Haiku summary

Current Discussions

None

Popular covers

Quick Links

Rating

Average: (3.25)
0.5
1
1.5
2
2.5 1
3
3.5
4 1
4.5
5

Is this you?

Become a LibraryThing Author.

 

About | Contact | Privacy/Terms | Help/FAQs | Blog | Store | APIs | TinyCat | Legacy Libraries | Early Reviewers | Common Knowledge | 201,946,679 books! | Top bar: Always visible