HomeGroupsTalkZeitgeist
Hide this

Results from Google Books

Click on a thumbnail to go to Google Books.

Je mourrai pas gibier by Guillaume…
Loading...

Je mourrai pas gibier

by Guillaume Guéraud

MembersReviewsPopularityAverage ratingConversations
113820,536 (4.43)None

None.

None
Loading...

Sign up for LibraryThing to find out whether you'll like this book.

No current Talk conversations about this book.

Showing 3 of 3
Martial vient du petit village de Mortagne, coupé en deux selon l’activité professionnelle : on travaille à la scierie ou dans les vignes. Pour échapper à ces querelles de clochers, il vit en pensionnat et étudie la mécanique. Mais il revient les week-ends. Son frère qui s’acharne violemment contre un simple d’esprit – pour se « défriser les nerfs sans prendre de risque » (p. 21) - le révolte. Au mariage de son frère, il « craque » et tue toute sa famille avant de se jeter par la fenêtre.

12 ans ( )
  Relais | Mar 6, 2013 |
« Des raisons, on peut toujours en trouver ». Ces 1ers mots du texte sont ceux de Martial, le jeune narrateur. Il vient de céder à ce que l'on nomme parfois une folie meurtrière : lors du mariage de son frère, il a ouvert le feu sur les personnes réunies dans le jardin, faisant 7 morts... Il est lui-même blessé et le temps du trajet en ambulance, il revient sur les faits.
A Mortagne, il y a ceux du bois et ceux de la vigne ; depuis toujours, les 1ers vouent une haine tenace aux seconds et vice-versa. Lors des affrontements, l'alcool aidant, les insultes et les poings sont leur seul langage. Chez Martial, on travaille à la scierie de père en fils, mais il a décidé quant à lui de prendre la tangente et s'est orienté après la 5ème vers un CAP de mécanique, au grand dam de sa famille. Il n'a qu'un seul désir, rompre avec Mortagne et « sa population de bourrins ». Hélas, il va lui-même sombrer dans la violence, face à l'insupportable bêtise de quelques scieurs, dont son propre frère.
Avec Je mourrai pas gibier, Guillaume Guéraud frappe très fort ; le récit se lit d'une traite, en retenant son haleine, tant il prend le lecteur aux tripes... Un roman dérangeant sur la misère sociale, traité avec talent, sans fioritures avec des phrases courtes, brutales. G. Guéraud ne recherche pas l'effet de style, il décrit froidement des actes d’une grande violence, qui eux-mêmes trahissent le dégoût, l'impuissance et la rage du narrateur.

Ce roman a reçu le Prix Sorcières 2007. A lire également en bandes dessinée, adapté et illustré par Alfred. ( )
  fabina22 | Jun 12, 2011 |
Qu'il est dur de vivre à Mortagne, une horreur de village où le héros semble être le seul humain raisonné.
Un village de campagne qui pourrait bien exister, c'est ce réalisme qui est dérangeant...
Attention à la fin: A ne pas mettre dans les mains des jeunes sans recommandation.
E. ( )
  mediathequecastillon | Jun 8, 2011 |
Showing 3 of 3
no reviews | add a review
You must log in to edit Common Knowledge data.
For more help see the Common Knowledge help page.
Series (with order)
Canonical title
Original title
Alternative titles
Original publication date
People/Characters
Important places
Important events
Related movies
Awards and honors
Epigraph
Dedication
First words
Quotations
Last words
Disambiguation notice
Publisher's editors
Blurbers
Publisher series
Original language

References to this work on external resources.

Wikipedia in English

None

Book description
Haiku summary

No descriptions found.

No library descriptions found.

Quick Links

Swap Ebooks Audio

Popular covers

Rating

Average: (4.43)
0.5
1
1.5
2
2.5
3
3.5
4 4
4.5
5 3

Is this you?

Become a LibraryThing Author.

 

You are using the new servers! | About | Privacy/Terms | Help/FAQs | Blog | Store | APIs | TinyCat | Legacy Libraries | Early Reviewers | Common Knowledge | 118,686,380 books! | Top bar: Always visible